dimanche 25 avril 2010

Et si moi aussi, je virais antisémite ?

par Alain Legaret

Je suis en train de me demander si moi aussi, je ne vais pas virer antisémite. A bien y réfléchir, ça présente pas mal d’avantages…

D’abord, parce que j’aurai plein de copains. J’aurai des copains blancs, des copains noirs, des copains arabes, et même des copains juifs ! Oui, oui, des copains juifs.
Il y en a même qui prétendent que c’est pour aider Israël. Et vous savez quoi, ça marche !!

J’aurai des copains journalistes, des copains pacifistes, des copains cinéastes, des copains philosophes, des copains artistes, j’aurai même des copains haut placés dans la politique.

Bon, c’est sûr qu’avec tous ces copains, il va falloir composer. Par exemple, à chaque fois que je ferai une bouffe, il faudra penser à inviter un Arabe, histoire qu’on ne me confonde pas avec un vulgaire raciste.

Ensuite, il me faudra prendre de nouvelles habitudes. Par exemple, lorsque mes amis diront « ouais, tu as vu encore ces Juiiiiiiiiiiiiiiiiiiisraéliens… », je devrais immédiatement écarquiller les yeux en fronçant les sourcils (essayez, c’est pas facile) en disant «ouais, ouais…oh purée…oh les salauds quand même!»

Vaut mieux ça que de passer pour un sioniste et risquer de se faire refaire le portrait, non ? Préserver ma belle p’tite gueule vaut bien quelques petits accommodements après tout ?

Et puis aussi, l’énorme avantage à être antisémite, c’est que les Juifs, ils sont quand même beaucoup moins nombreux…..
Ca fait d’une pierre d’Intifada, deux coups : moins d’ennemis, et plus d’amis.
Et en plus, si j’ai des choses à vendre, en tapant sur les Juifs publiquement, j’agrandis automatiquement ma clientèle. C’est du marketing en quelque sorte.

Par conséquent, il vaut mieux se positionner contre eux, parce que statistiquement aussi, on court moins de risques. Surtout à quinze contre un.

Et puis il y a un autre avantage, c’est celui de pouvoir faire pression sur eux sans crainte.
On peut, par exemple, leur faire la morale, ou encore les insulter. C’est vraiment plus cool d’insulter un juif plutôt qu’un autre. D’abord parce les Juifs, on les a eus à l’usure :-) : ils sont tellement blasés qu’ils se défendent moins.
Et aussi parce que si tu les insultes, ils vont simplement te répondre en haussant la voix ou en se lamentant la tête contre un mur, et au pire, ils vont saisir l’occasion de faire gagner de l’argent à leur copain avocat en te traînant devant les tribunaux. Ca n’ira généralement pas beaucoup plus loin.

Par contre ceux d’en face, si tu les insultes, fais attention à toi ! Ils ne connaissent pas les tribunaux. Du moins, pas en tant que plaignants.

Eux, si tu dis juste un mot de travers, du genre « désolé, je n’ai pas de cigarette, je ne fume pas », ils vont te mettre direct une raclée que dans les journaux, ils réussiront à caser sur ton avis de décès que c’est de ta faute et que tu l’as bien cherché.

Demande aux Israéliens, ils connaissent bien le problème…

Etre contre Israël, même avec les filles, ça présente d’énormes avantages. On peut les impressionner en leur contant nos aventures de la manif’ tout en sirotant du champagne assis dans un fauteuil alcantara. On relate les dangers auxquels notre groupe a échappé quand on a déjoué l’embuscade d’un sioniste qui nous regardait défiler, le fourbe, dissimulé derrière la vitrine de la boulangerie. On passe pour des héros révolutionnaires, pour la réincarnation du Ché, pour les Zorros du Moyen-Orient défendant les opprimés. Elles en raffolent, les guêpes.

Bon, mis à part les actes de bravoure inhérents à l’antisémite auxquels il faudra bien s’habituer, il y a aussi le caractère personnel des Juifs qu’il faudra dénoncer. Oui, car moi je trouve que les Juifs sont quand même très égoïstes.

C’est vrai qu’ils ont beaucoup contribué à chercher des solutions pour notre monde puisqu’ils étaient nombreux à promouvoir le marxisme, le trotskisme, le socialisme, le communisme et même le capitalisme. Mais on voit très bien que ces régimes là ne tiennent pas la route ! Ils s’effondrent tous les uns après les autres !

C’est quoi alors, leur secret de longévité ? Celui qui leur a permis de traverser les siècles, celui qui les a fait survivre aux Pharaons, aux Babyloniens, aux Romains, aux Grecs, aux Perses, aux Pogroms, a l’Inquisition, au nazisme et à l’antisiomitisme généralisé?! (Est-ce encore de la science-fiction ?).

Quand tu leur demandes leur secret, ils te répondent inlassablement: t’auras, t’auras !! Des promesses qui ne sont jamais suivies d’effet.
C’est bien la preuve qu’ils ne veulent pas partager !! Ou alors oui, si tu deviens Juif.
Et là, c’est encore une autre paire de manches.

En effet, devenir chrétien, ce n’est pas trop compliqué : une petite cérémonie autour d’un bassin et à toi les paters et les avés.

Pour devenir musulman, il n’y a pas de problème non plus. Sauf parfois, si tu veux te rétracter.

Par contre, si tu veux devenir juif, tu te retrouves face à d’inquiétants barbus en kippas qui te regardent bizarrement et te faisant signe de t’en retourner, persuadés d’avoir affaire à un masochiste ou à un fou. C’est bien la preuve qu’ils ne veulent pas partager!!

Et c’est vrai que ça défoule de dire du mal des Juifs, surtout que l’on peut dire ce qu’on veut.
Plus c’est gros, plus ça plait. Plus on invente, plus c’est repris et amplifié. D’ailleurs, si on y a pensé, c’est forcement que ça peut être vrai, n’est-ce pas ?
Comme on dit chez nous : Tout passe, tout lasse, sauf ce qui est vraiment dégueulasse !

Regarde, il y a deux mille ans, on a accusé les Juifs d’avoir tué le petit Jésus, ça a fait un tabac. Aujourd’hui, on accuse les Israéliens d’avoir tué le petit Mohamed et ça fait de nouveau un succès planétaire !

Trop cool !

Voilà pour les faits, et pourtant.

Pourtant, je n’ai pas encore pris ma décision définitive pour devenir antisémite malgré tous les avantages que cela présente.

J’hésite car il y a quand même un ou deux points qui me dérangent dans cette démarche. Parce que d’abord, j’aurai beaucoup de mal à dire Israélien ou sioniste quand j’aurai trop envie de dire Juif.

Mort aux sionistes ! Mort aux israéliens ! Ca ne sonne pas un peu faux, non ?
Ca serait tellement plus sympa de pouvoir lancer un bon « Mort aux.......!» comme à la belle époque.
Enfin, heureusement qu’entre nous, on se comprend.
Et puis croyez moi, au train où vont les choses, le temps nous libérera très vite de cette contrainte.

L’autre point qui me pose problème, c’est celui de ma conscience.
Parce qu’au fond de moi, je sens pertinemment que…
Mais bon, l’enjeu n’en vaut-il pas la chandelle ?
Et puis, le fait de faire partie de la majorité n’est-elle pas une raison suffisante pour faire pencher la morale de notre coté ?
Je suis sûr qu’on trouvera mille façons de s’en accommoder. L’homme possède un instinct de survie qui lui autorise les pires saloperies.

Car vraiment, c’est tellement plus pratique de haïr Israël.

Et c’est si simple.
Il suffit de faire comme les autres.
Il suffit de se persuader que la majorité a toujours raison et d’en faire partie.
Il suffit de fermer les yeux et d’avoir les oreilles sélectives pour se convaincre qu’on est dans le vrai.

Dans la masse on se sent tellement plus fort.
Dans la meute on se sent tellement plus en sécurité.

Et tant pis pour les sionistes ! Enfin, on se comprend, n’est-ce pas ?



11 commentaires:

Aschkel a dit…

Enfin tu es revenu...........

Marcoroz a dit…

Bravo, Alain ! Ce texte mérite une grande diffusion.

Anonyme a dit…

juste pour que l'on soit bien d'accord :

ceux qui risquent le plus de se faire refaire le portrait sont les anti-juifs et non pas les anti-arabes : confère les différents groupes de petits fachos en culottes courtes composé de tels que le Betar ou la LDJ

Alain Legaret a dit…

à Anonyme.
Merci de rappeler que le peuple juif n'est pas parfait et qu'il a encore quelques points communs avec les autres peuples.

Quant au droit de pouvoir être anti-juif, il est intolérable qu'on puisse vous priver de vos libertés essentielles !

D'autant plus qu'il est si facile de critiquer les Arabes et l'islam ! C’est vrai, il suffit de demander ce qu’ils en pensent aux caricaturistes danois et suédois par exemple, ou encore à Taslima Nasreen, Ayaan Hiri Ali, Salman Rushdie, Robert Redeker, Théo Van Gogh! Ah non, lui c'est trop tard, il a déjà été assassiné.

Aestilli Ellie a dit…

Un grand bravo à Alain Legaret pour son sens de l'humour ! J'ai adoré ce texte. Je ne connaissais pas ce blog, mais grâce à ce texte hilarant, je l'ai découvert et je me suis direct abonné à son fil RSS ! Merci à Alain pour cet excellent moment de délire pur ! Longue vie à son blog !

DDan a dit…

Très sympathique le fait d'aborder l'actu sous cet angle, de présenter les choses à l'envers pour mieux encore comprendre à quel point il y' a une terrible injustice et hypocrisie sur le traitement médiatique réservé à Israël en particulier et aux Juifs en particulier

Plus un mensonge est gros et plus il a de chances d'être cru. Il parait!!
Faire croire que l'équipe médicale israélienne en Haiti qui a fait un travail énorme salué par tous les gens de bonne foi sur cette terre est mise en cause par les Antisémites , je dis qu'on marche sur la tête. Vouloir faire croire au monde que la démarche était intéressée et criminelle : prendre les organes de cadavre haitiens....

Arriver à nier l'évidence de la Shoah alors qu'il y'a encore des gens pour dire." J'y étais, j'ai vu", c'est fort.
Bientôt cette sale période aura quitté la mémoire car les derniers s'en seront allés et aura rejoint l'histoire. Et alors là plus de témoins, juste des photos, des écrits. Ces bâtards de négationnistes vont s'en donner à cœur joie et bravo pour le ton décalé encore une fois
Shalom
Dan

Karyne a dit…

Bravo pour votre texte. Celà nous permet d'avoir une vision un peu plus censée et réfléchie que celle proposée par les différents médias.
Bonne continuation, et conservez votre volonté ...

samuel a dit…

Monsieur,

Je salue l'art et la manière dont l’auteur traite un sujet aussi délicat. Il convient un peu partout de considérer les "juifs" comme de fervents sionistes assoiffés de victimes palestiniennes. A tel point, que le fait d'en agresser un ou plusieurs dans nos bons territoires occidentaux devient presque un acte citoyen aux yeux de certains. Même si des groupuscules réactionnaires et quelque peu dénués d'intellect comme le Betar, arrivent à faire parler d'eux (par le biais des antisionistes essentiellement !), seules les réflexions comme la votre peuvent produire un résultat bénéfique (sur les plans de la considération et de l'analyse).
Je salue également votre décision de vous octroyer la sympathie d'une minorité au détriment de la camaraderie d'une majorité.
Mais qu'en serait il si vous émettiez une opinion défavorable envers l'un des membres de la communauté juive (et quand bien même ce serait parfaitement justifié)? Conservez bien votre texte et les commentaires qui y sont associés, que si le cas devait un jour se présenter, nous puissions attester de votre sympathie à notre encontre (comme vous le disiez, notre peuple n'est pas parfait, et notre sens de l'autocritique semble s'effriter au fil de l'actualité). Quoi qu’il en soit, vous énoncez tout haut une vérité qui nous brûle les lèvres depuis une dizaine d’années, mais que nous sommes impuissants à révéler au grand nombre. Soyez-en remercié.
Bien à vous, et avec tout le respect qui vous est dû.
Sam

Andre a dit…

Combien sont-ils ? s'ils existent vraiement. Quels sont les dommages ou les actes qui leurs sont atribués ?

Fernand Naudin a dit…

"Il suffit de se persuader que la majorité a toujours raison et d’en faire partie."
Cher monsieur, c'est le principe de base de la démocratie : la majorité a raison. Je vous rassure je suis contre la République.
"Il suffit de fermer les yeux et d’avoir les oreilles sélectives pour se convaincre qu’on est dans le vrai."
N'est-ce pas la méthode gouvernementale, de droite comme de gauche ? Que ce soit au sujet de la Constitution européenne (UMP), ou du mariage homosexuel (PS).
Vous me faites penser à ces benêts rouges de Bretagne : ils votent à gauche et ont plébiscité Maastricht.. et maintenant ils se plaignent !!!!

A bas la gueuse.

Alain Legaret a dit…

Cher Monsieur Naudin,

Je vous remercie pour votre message. Il est peut-être nécessaire d'ajouter que dans une démocratie, la majorité décide mais ça ne veut pas dire qu'elle a raison.

Enfin, je suppose que votre commentaire est au second degré, comme mon texte.

Reproduction des textes originaux autorisée avec le lien et la mention suivante: © copyright Le Monde à l'Endroit